isabel marant sneakers5 sneakers isabel marant1

If you cant post anywhere else, you can post here.

Moderators: lugnutz, SHAQ

isabel marant sneakers5 sneakers isabel marant1

Postby Po19hsui48 » Thu Aug 23, 2012 2:50 am

Dissertation : La Production En Juste-À-Temps,isabelle marant 2011, Une Nouvelle Forme D'excellence Industrielle?
« L'économie est fille de la sagesse et d'une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire. » nous enseignait en 1803 Jean-Baptiste Say dans son Traité d'économie politique. Un siècle et demi plus tard, les japonais apparaissaient comme de dignes héritiers de l'économiste français, luttant avec acharnement contre toutes les formes de gaspillage au sein de leurs unités de production afin de proposer la juste quantité. Dès lors, si les Etats-Unis de Ford sont indéniablement à l'origine de la production à la chaîne, de masse, le pays du soleil levant est l'instigateur naturel de la production juste-à-temps. Naturel dans la mesure où les principes fondateurs de ce mode d'organisation (recherche et éradication de toutes les formes de gâchis notamment) se sont logiquement imposés à une nation insulaire, limitée territorialement, et de fait soumise à une rigueur stricte en matière de gestion de ses ressources.Dans un monde globalisé, dans une économie éminemment concurrentielle, on peut à raison s'interroger sur la viabilité des différents modes de gestion de la production existants. Le juste-à temps en est un : peut-on aujourd'hui,isabelle marant chaussures, dans un contexte économique, social et technologique complexe dont aucune entreprise ne saurait faire fi, le considérer comme un moyen de briguer l'excellence industrielle ?Ce dernier objectif est en réalité complexe à définir. Il paraît dès lors intéressant de l'aborder du point de vue le plus large possible. Afin de traiter l'ensemble du cycle productif de l'entreprise et ainsi de cerner la majeure partie des implications du juste-à-temps, on définira trois grands axes représentés sur le schéma ci-dessous :    FOURNISSEUR < --------- > ENTREPRISE < --------- > CONSOMMATEUR La représentation linéaire, et non sur un axe vertical, a été choisie à dessein : il s'agit de mettre en évidence la particularité des liens tissés entre les différents acteurs dans la philosophie économique japonaise présentée ici : plus que des relations de subordination ou de dépendance, on traitera davantage de relations de collaboration ou de partenariat. La seconde originalité du juste-à-temps réside dans le déplacement du point de départ du cycle productif : alors que les modèles classiques de gestion de la production (type production de masse) ne prenaient pas nécessairement en compte la nature de la demande (le fournisseur fournit les matériaux à l'entreprise, qui produit un bien pour le vendre à un consommateur final inconnu),isabel marant sneakers, le modèle dont on traitera ici est particulièrement novateur dans la mesure où il fait naître le cycle productif au niveau du consommateur, définissant la demande ferme et précise comme le point de départ de ce cycle. C'est pourquoi on développera dans une première partie la singularité des relations entreprise-consommateur dans la production en juste-à-temps, avant de présenter les modifications induites par une telle organisation de la production au sein de l'entreprise. On évoquera finalement l'originalité du « partenariat » entreprise-fournisseur. 1.   La relation client-entreprise : Le juste-à-temps apparaît à une époque où le consommateur acquiert une place prépondérante au sein de l'appareil productif : un rapide historique traitant de l'évolution de la logique de production permet d'en prendre tout à fait conscience. Ainsi,chaussure isabelle marant, si jusque dans les années 30,bottes isabelle marant, l'optique de l'offre prédominait (la phase de production prenant une place majeure : il s'agissait alors moins pour les entreprises de chercher à satisfaire une demande que de produire en grande quantité), elle est peu à peu remplacée par l'optique de vente dans les années 1930-1960. Suite à la crise de surproduction de 1929, les industriels prennent conscience de la nécessité de créer des débouchés afin d'écouler leurs stocks. Mais le consommateur se fait moins indulgent, réclamant toujours plus de produits de qualité répondant exactement à ses besoins : c'est dans ces conditions que se développe à l'orée des années 1960 l'optique marketing. En totale rupture avec les deux visions antérieures, elle ne fait plus découler la consommation de la production, mais la production de la consommation : une nouvelle approche du cycle productif est née, en accord avec les préceptes du juste-à-temps apparu une dizaine d'années auparavant.La production en juste-à-temps paraît donc particulièrement adaptée à la conjoncture actuelle. La satisfaction de deux objectifs y est primordiale :-         La livraison rapide : de nos jours, la qualité voire l'excellence d'un produit réside en partie dans la durée nécessaire à son acquisition. Pour la plupart des gammes en effet, la concurrence s'est renforcée depuis une trentaine d'années à la suite du phénomène de globalisation, si bien que l'offre n'est que très rarement bien inférieure à la demande. Il est par conséquent crucial pour une entreprise se voulant compétitive auprès de ses clients d'assurer des livraisons rapides,isabel marant basket, ainsi que des prises de commande rapides auprès de ces-derniers. Le développement récent de l'informatique a souvent aidé les entreprises à établir un contact avec le consommateur (primordial dans la mesure où, rappelons-le, le processus de production est initié par le consommateur). L'e-commerce en est une manifestation évidente : le consommateur peut désormais directement passer commande auprès d'une entreprise (en concurrence avec de nombreuses autres présentant le même bien ou service) Dell, dont la moitié du chiffre d'affaire est réalisée via cet outil, est un bon exemple du succès qu'il peut remporter. Le consommateur est par ailleurs bien mieux informé : les comparaisons de produits sont aujourd'hui monnaie courante, obligeant les entreprises à se démarquer d'une manière ou d'une autre. La livraison rapide (supposant une importante flexibilité de la part de l'entreprise, qui met en place l'exigence du 0 délai) est un moyen. La production de biens de qualité en est un autre.-         Des produits de qualité : la qualité est une exigence plutôt générale ; l'entreprise peut la concevoir comme le souhait par le client de ne consommer que des produits ne présentant aucun défaut : elle applique alors auprès de ses collaborateurs l'exigence du 0 défaut. Elle peut également la promouvoir en proposant une personnalisation poussée des produits : l'entreprise Dell est sur ce point particulièrement représentative, en permettant à ses clients une différenciation relativement tardive du produit qu'ils désirent acheter. Elle peut enfin comprendre qu'un prix déraisonnablement élevé ne déclenche que rarement l'action d'achat du consommateur.
Topics related articles:


boots isabel marant3ais isabel marant 20062

isabel marant boots2 isabel marant sneakers8

isabel marant chaussure9finition hi&eacute boots isabel marant3
[u=http://www.isabelmarantsfr.com]isabel marant baskets[/u]
Po19hsui48
Not Banned Yet
 
Posts: 11
Joined: Tue Jan 17, 2012 11:01 pm

Return to Penalty Box

Who is online

Users browsing this forum: Google [Bot], Yahoo [Bot] and 1 guest

cron